La  chalarose décime actuellement les frênes. En 2016, le jardinier en chef du Château de Versailles, Alain Baraton, abordait déjà le sujet et précisait le rôle de la gestion forestière sur ses causes et son développement: voir la vidéo RTL (mais après un écran publicitaire…) du 14 septembre 2016. Dans ses propos, Alain Baraton considérait que les coupes à blanc pratiquées sur des surfaces telles que celles que nous rencontrons, ont un impact direct sur le développement des maladies touchant les espèces végétales. En cliquant sur ce lien, vous afficherez une carte indiquant le rythme de progression de la maladie. Par cet autre lien, un descriptif détaillé de la maladie par les services de l’INRA. On peut préciser que l’abattage systématique des frênes est, pour l’INRA, une grave erreur: garder les arbres sains permettrait de conserver les souches résistantes ! En passant dans le secteur du Saut du Boiteux, vous constaterez que les marques d’abattage sont présentes sur tous les frênes…