Les insectes pollinisateurs disparaissent, les oiseaux aussi…

Un apiculteur crie sa colère et son désespoir face  à la disparition de ses abeilles, victimes des produits phytosanitaires à base de néonicotinoïdes. Ces molécules chimiques utilisées en agriculture conventionnelle et par les jardiniers amateurs, sont accusées de provoquer la disparition non seulement des abeilles, mais également des autres insectes pollinisateurs. La disparition des insectes entraînant bien sûr la disparition des oiseaux… Le texte avait été combattu par un lobbying intensif du secteur des produits phytosanitaires et des industriels de la betterave à sucre. Ces substances systémiques sont majoritairement produites par les entreprises suivantes :

– Bayer CropSciences pour l’imidaclopride, la clothianidine et le thiaclopride ;
– SumiTake pour le nitenpyrame et la clothianidine ;
– Nippon Soda pour l’acétamipride ;
– Syngenta pour le thiaméthoxame ;
– Mitsui Chemicals pour le dinotéfurane.

(sources INERIS, 2015. Données technico-économiques sur les substances chimiques en France : Néonicotinoïdes, DRC-15-136881-07690B, p. 43 (http://www.ineris.fr/rsde/ ou http://www.ineris.fr/substances/fr/)*

En liens, un dossier technique * définissant les néonicotinoïdes, un dossier  de presse du groupe écologiste au sénat, un dossier de l’association « Terre d’abeilles », et un article paru dans « Le Monde » quant à la récente décision de la Commission Européenne sur le sujet. Ci-dessous, la vidéo visionnée plusieurs millions de fois sur les réseaux sociaux: